Pourrez-vous sortir du jeu?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spécialisation de Gabrielle C. Valley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maître du Jeu
Admin

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 30/06/2011

Feuille de joueur
Pièces d'or: 0
Mes alliés:
Mes possessions:
MessageSujet: Spécialisation de Gabrielle C. Valley   Mer 3 Aoû - 11:44

C'était une de ces pluies froides qui hantait la ville de San Francisco. Malgré la température, cette ville comptant plus 800 millions d'habitants grouillai de vie. On emmenait son enfant au baseball, on faisait les courses, on allait travailler, courir chez un ami, on préparait des évènements, une entrée au collège, on se promenait même en quête d'un maître qui pourrai nous aider. L'eau s'accumulait aux rebords des trottoirs. Une rue était particulièrement inondée, car une bouche d'égout boudait son travail et refusait nettement tout passage d'eau. Devant elle se trouvait un terrain de baseball. Un match se déroulait, ne suivant pas l'horaire de Dame Nature, mais son propre programme planifié depuis le début de la saison. C'était la dernière période et le score était nul. Si le batteur pouvait effectuer un circuit, l'équipe locale gagnerait. On ne pouvait pas voir son visage à cause du casque, mais on pouvait ressentir de loin la concentration qu'émanait le joueur sportif. La balle fut lancée. Elle toucha la trajectoire du bâton de baseball. Et elle revola à l'extérieur du terrain. Un cri immense vint des spectateurs et des coéquipiers. À la suite de ce home run, on sauta sur le joueur.

« Tu as été génial ! » s'exclamèrent-ils avec entrain. Mais leurs gestes cessèrent lorsqu'ils virent le visage et le corps du coéquipier. C'était une femme inconnue. « Mais qu'est-ce? Qui êtes-vous? Pourquoi participer lorsque vous ne faites même pas partie de l'équipe? En plus, vous êtes une femme, vous vous êtes trompée de ligue! »

« Ingrats! » lança-t-elle. Sa voix était suave et retenait facilement leur attention. « Une fois que vous avez vu mon visage, votre admiration s'est transformée en dédain. Bande de caves! »

Sur ce, elle tourna les talons et partit, laissant derrière elle une traînée de paires d'yeux la regardant. Sur le dos de son chandail était écrit le numéro 0 et le nom EVANGELINE. Tout de cette femme dans la fin vingtaine était particulier : sa démarche assurée, sa taille grande e élancée, ses cheveux blonds et ondulant, son long cou, ses lèvres pulpeuses, ses cils épais et noirs, ses sourcils bien définis... On ne pouvait s'empêcher de se retourner pour la regarder. Elle émanait quelque chose de mystérieux et d'envoutant.

Rapidement, la femme prit a rue, passa la bouche d'égout rebelle et tourna pour prendre une ruelle. Là, elle soupira en s'appuyant contre le mur d'une maison.


« Le plaisir n'est qu'agréable lorsqu'il varie. Mais il ne ure jamais assez longtemps... On finit toujours par me briser mon amusement! N'y a-t-il donc jamais rien de nouveau? » pensait-elle à voix haute. C'est alors qu'elle ressentit une présence.

Une jeune fille touchant à peine l'âge adulte se trouvait devant elle. La pauvre était détrempée par la pluie. Ses cheveux étaient blonds et ses yeux bleus. Son regard semblait la scruter. Peut-être hésitait-elle à poser la question que tant d'autres avaient hésité aussi à demander auparavant?


« Oui, c'est moi Maître Évangéline, » annonça la femme sans même attendre la question. Elle était capable de reconnaître les joueurs facilement, surtout les nouveaux. Le maître eut un sourire en coin. « Et ton nom est...? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://game-over.forum-canada.com

Gabrielle C. Valley

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2011
Age : 22
Nationalité : Française
Profession : Geek, c'est une profession?
Niveau : 1 - Noob

Feuille de joueur
Pièces d'or: -15
Mes alliés:
Mes possessions:
MessageSujet: Re: Spécialisation de Gabrielle C. Valley   Mer 3 Aoû - 12:52

San Francisco, les Etats-Unis, le rêve américain... Je ne pouvais pas mieux tomber. Depuis mon adolescence, je rêvais d'y voyager et m'y voilà. Certes, je me trouvais dans un jeu, où les villes avait un taux monstrueusement élevé de criminalité. Mais, peu m'importais, j'étais là où je voulais être. Par ailleurs, je ressemblais plus à une touriste qu'à une joueuse.
Depuis le début du séjour, je ne faisais que visiter les environs, m’émerveiller devant les graphismes si réalistes, tout en esquivant les ennuis.

Mon lieu de départ avait été un petit village construit sur un cimetière indien. Autant vous dire de suite que ce village n'était pas si tranquille que ça, puisque hanté.
Je n'avais jamais eu aussi peur de toute ma vie, lorsque j'ai vu un spectre armé d'une hache foncer sur moi. Ma première réaction fut de prendre les jambes à mon cou : je n'avais pas encore d'arme pour me défendre. Puis une fois à l'abris, je me suis mise à rire. C'était probablement nerveux.
Mais, cette situation m'amusait, je n'avais jamais connu une adrénaline aussi forte auparavant.
Je me trouvais un peu bête. Je venais de me carapater devant un simple mob, alors que je pouvais ressusciter à tout moment. Du moins, c'est ce que je croyais, jusqu'à ce que l'on m'annonce le contraire. C'était un homme à l’allure combative qui m'avait prévenue. A ce moment là, ma tête c'était vidée instantanément. Alors c'était dans ce jeu, que j'allais vivre à présent. Finalement, c'était comme un rêve qui se réalisait...
D'accord, cet endroit était dangereux et il était impossible d'en sortir. Mais n'était-ce pas ce que je voulais ? Une vie pleine d'action ? Je ne m'étais donc pas posé plus de question, je devais me trouver un maître, pour apprendre l'art du combat.

C'est ainsi que j'avais atterrie dans la ville de San Francisco, sous une averse de pluie. Aucun problèmes, j'adorais cette ville, et j'adorais la pluie ! Autant prendre ma nouvelle vie du bon côté !
J'avais trouvé mon chemin grâce à un passant, qui m'avais indiqué où trouver mon maître des compétences. Ce dernier se trouvait apparemment non loin du terrain de Baseball.
Je m'y rendais alors toute sautillante, en ne manquant pas d'observer les environs. C'était totalement dingue. Tout était comme en vrai...
J'avais finalement tourné au détour d'une ruelle, pour me trouver face à une femme. Elle était grande, blonde, très belle...et elle semblait aussi extrêmement imposante.


« Le plaisir n'est qu'agréable lorsqu'il varie. Mais il ne ure jamais assez longtemps... On finit toujours par me briser mon amusement! N'y a-t-il donc jamais rien de nouveau? »

En l'entendant penser tout haut, je ne pu réprimer un sourire. Je croyais m'entendre. Il semblerait qu'elle est le même problème que moi : la lassitude l'emportait toujours.
Mais maintenant que j'étais ici, je ne ressentais plus cet ennuis. Cela me consolais d'ailleurs grandement parce que, si la mort devait m'emporter dans un de mes combats, je me serais au moins bien amusée !
J'étais à tel point perdue dans mes songes que je ne voyais même pas que la jeune femme m'avait remarquée. Elle m'indiqua alors qu'elle se nommait Evangeline. C'était elle que je cherchais.
Puis, elle me demanda mon prénom. Dès lors, je secouais la tête pour sortir de mes pensées et, je lui répondait.


« Euh, pardon. Je suis Gabrielle... Et je suis totalement d'accord avec vous ! »

J'avais laisser échapper cette dernière phrase avec un grand sourire et un hochement de tête en signe d'accord. Et enfin, je me décida à lui annoncer la raison de ma présence. Je me doutais bien qu'elle devait déjà le savoir... Après tout, il s'agissait probablement d'un PNJ programmé pour ça. Mais, je le fis quand même par pur réflexe, heureuse de pouvoir discuter.

« Je... Je suis venue jusqu'ici pour apprendre à me battre. Et j’espérais que vous pourriez m'aider. »

Si je voulais pouvoir survivre assez longtemps dans ce monde hostile pour m'amuser assez, je me devais de savoir utiliser une arme. C'était donc assez déterminée que je lui en faisait la demande. Bien sûr, je concluais ma phrase avec un sourire poli, en guise de remerciement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeu
Admin

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 30/06/2011

Feuille de joueur
Pièces d'or: 0
Mes alliés:
Mes possessions:
MessageSujet: Re: Spécialisation de Gabrielle C. Valley   Ven 5 Aoû - 12:22

Alors elle se nommait Gabrielle. Et elle avait entendu ce qu'Évangéline venait de dire sur son envie d'action. En plus, elle disait comprendre... Peut-être ceci deviendrait plus intéressant qu'elle le croyait.

« Je... Je suis venue jusqu'ici pour apprendre à me battre. Et j’espérais que vous pourriez m'aider. »

La femme lui sourit en s'appuyant sur sa jambe droite. Il y avait quelque défi présent dans ses yeux. Gabrielle ne s'attendait peut-être pas à trouver l'exception chez tous les maîtres. Évangéline lui laissa le loisir d'être émerveillée avant de comprendre le fondement de ce qu'elle allait lui montrer. Il y avait toujours un fondement à tout, mais la jeune femme n'avait pas besoin de savoir cela tout de suite. Le maître aimait bien s'amuser avec les nouveaux, c'étaient ses préférés. Elle lui tendit sa main d'un geste gracieux et planta son regard dans le bleu de son nouvel apprentie.

« J'accepte avec plaisir. Il suffit de me donner la main pour que nous commencions. »

Le maître n'aimait pas attendre longtemps pour tester à voir si les joueurs étaient dignes de recevoir son enseignement. Qu'importait si un de ses apprentis devenaient l'ennemi du monde? Cela lui était tout à fait égale. Ce n'était pas son problème après tout, mais celui des autres joueurs et du Maître du Jeu. Pour elle, l'obéissance et le respect à son égard était tout ce qui comptait. Dès que Gabrielle toucha sa main, les deux femmes disparurent de la ruelle de San Francisco sans un son, mais avec un peu de lumière. Soudain, elle se retrouvèrent dans un appartement au 20ième étage. L'appartement était très moderne et rempli de couleurs. Évangéline se retrouvait étendue sur un long fauteuil. Une robe de soie bleue avait remplacé l'uniforme sali de baseball. Gabrielle se retrouva assise sur une chaise devant elle, aussi trempée qu'elle l'avait été dans la ruelle.

Évangéline s'alluma une cigarette. Elle ne put retenir un fou rire qu'elle laissa aller avec entrain. Elle adorait voir la surprise sur des joueurs, comme si le fait d'être dans un jeu virtuel n'était pas assez surprenant comme cela.


« Alors, qu'en dis-tu? » demanda le maître en essayant de stopper son rire. « Tu es tombée sur le seul maître qui est conscient du fait que je ne suis qu'inventée par le Maître du Jeu et que vous êtes tous les vrais humains. Et veux-tu savoir? Je m'en fiche complètement. Même que cela m'avait amusé! Quelque chose qui m'a diverti pour le restant de la journée! »

Encore une fois, elle pouffa de rire. Avait-elle réussi à mêler la jeune Gabrielle? Malgré son envie de continuer en direction contraire, Évangéline décida d'aller droit au but afin de perdre moins de temps. Le moment pour rire était fini. Il fallait se mettre au travail pour qu'elle puisse tirer le maximum de divertissement le plus rapidement possible.

« En fait, savoir que ceci n'est qu'un monde inventé est très pratique. Grâce à mes habiletés, j'ai réussi à trouver un moyen pour plier les règles du monde à ma guise. La preuve se trouve devant tes yeux. Nous nous sommes téléportées sans avoir besoin de magie! Enfin, de simplement comprendre comment est programmé ce monde permet de tout comprendre le reste. Les autres maîtres ne comprennent pas cela et prennent pour acquis que la magie viennent de leur fort intérieur quand en fait, je crois qu'ils font ce que je fais sans s'en rendre compte. D'entrer en contact avec la programmation et changer de lieux et de vêtements n'est que trop facile une fois que tu comprends la base. »

Elle prit une pause pour éteindre sa cigarette et pour observer son nouvel apprentie. Que pensait-elle en ce moment? Ce serait une chose qu'Évangéline serait en mesure de faire avec un peu de concentration.


« Pour ce qui est de toutes les capacités physiques, comme les arts martiaux ou l'arme à feu ou je ne sais plus quoi encore, c'est un entraînement que l'on doit suivre non pas pour le corps, mais pour l'esprit. Une fois que votre cerveau est en mesure d'accepter de recevoir les informations nécessaires pour comprendre la forme de combat choisie, il ne suffit que de la pratique et le tour est joué. Il faut que l'esprit entre en contact avec la base de donnée qui permet de tout comprendre sur les arts martiaux, le tir du fusil, etc. Ce ne sont que des connaissances pour ton corps. Par la suite, il faut habituer le corps et le muscler afin d'atteindre la pleine capacité de la spécialisation. »

Malgré s'être dite de ne plus rire, Évangéline ricana comme à chaque fois qu'elle explique les sciences de Game Over. Parfois, elle était moins précise ou moins claire que la fois précédente, mais tant que le joueur se sentait perdu ou en admiration, son but était atteint. Il était dès fois difficile de connaître la vraie vérité.

« Après tout ceci, je te propose trois jours. Trois jours, et tu auras appris ce que tu veux apprendre. Je ne te monterais pas des exemples, enfin, peut-être que si, mais mon rôle sera surtout de te guider pour ouvrir ton esprit à la base de donnée te permettant d'enseigner les forces physiques ou d'atteindre à modifier la programmation autour de toi pour exercer ce qu'on appellerait à l'extérieur, de la magie. Qu'en dis-tu? »

Le femme fit apparaître un calepin et un crayon ainsi qu'un verre de sangria. Elle jeta un coup d'oeil à son apprentie et lui offrit un sourire narquois.

« J'aimerais commencer par connaître ton désir de spécialisation. Téléportation, changement de physique? Tu pourrais même te transformer en animal ou en d'autres personnes. Apparition d'objets? Un piano qui tombe du ciel sur ton ennemi, c'est pratique. Cela te permettrait aussi d'oublier ta faim et ton désir pour avoir n'importe quel objet. Ou à moins que tu veux apprendre une forme de combat physique? Ah oui! J'oubliais! Je viens aussi de découvrir comment créer une machine ressemblant à un gameboy qui te permettrait de te faire un double et de contrôler à partir de la machine, tes mouvements. Tu pourras avec un double hyper fort, agile et qui, je ne sais pas, connaîtrait la base d'une force physique. Se faire attaquer ne te fera aucun mal à toi, seulement diminuer la vie dans ton jeu. Après tout, n'est-ce pas un jeu ici? »

Elle prit un temps pour réfléchir en savourant sa sangria. Elle n'offrit rien à sa protégée, tant que celle-ci ne se décidera pas. Du coup, si elle veut apprendre comment faire apparaître des objets, Évangéline la fera souffrir de faim tant qu'elle n'aura pas réussi. Une telle motivation avance beaucoup pour un entraînement et permet au maître de se divertir.

« Malheureusement, je ne peux te montrer qu'une seule chose, c'est la loi. Le Maître du Jeu est conscient que je connais tout sur ce monde, mais tant que je n'abuse de rien pour les joueurs, il me laissera tranquille. Il faut croire qu'il a le pouvoir de vie et de mort sur moi. Alors, choisis et tu reviendras me voir lorsque tu auras monté de niveau, si jamais plus d'une option que je te propose t'intéresse. Certes, je ne connais pas tout, car je trouve ça moche de tout savoir et de tout apprendre. Pour les formes physiques, je vais être honnête, l'arme à feu et les arts martiaux sont ma force. »

Cette femme était évidemment bavarde et ne savait guère quand arrêter de parler. Elle avait un besoin de montrer sa connaissance et de montrer comment elle était indépendante et qu'on pouvait la regarder avec admiration et envie. Elle était belle, gracieuse, forte, intelligente et aimait donner des défis. De créer une certaine confusion chez les autres était son passe-temps, que ce soit de méprendre l'équipe de baseball ou cette nouvel apprentie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://game-over.forum-canada.com

Gabrielle C. Valley

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2011
Age : 22
Nationalité : Française
Profession : Geek, c'est une profession?
Niveau : 1 - Noob

Feuille de joueur
Pièces d'or: -15
Mes alliés:
Mes possessions:
MessageSujet: Re: Spécialisation de Gabrielle C. Valley   Mer 10 Aoû - 20:58

Une fois ma demande effectuée, mon nouveau maître me tendis une main que je saisis sans aucune hésitation. Immédiatement, nous nous retrouvions téléporter dans une pièce d'un appartement. Je n'avais à peine eu le temps de cligné des yeux, que le décor avait entièrement changé ! Et, les vêtements de la femme aussi ! Je ne pouvais m'empêcher de prendre un air ahuris devant tant changements et cela semblait l'amuser. Puis, elle prit finalement la parole après s'être allumée une cigarette.

« Tu es tombée sur le seul maître qui est conscient du fait que je ne suis qu'inventée par le Maître du Jeu et que vous êtes tous les vrais humains. »

A ces mots, un sourire impressionné s'étira sur mes lèvres. Comme quoi, les intelligences artificielles valaient l'espèce humaine. Quoi que, si l'on y réfléchissait bien, peut-être que le maître du jeu l'avait programmée de manière à ce qu'elle soit consciente de tout ça? Oui, ce serait une sorte de paradoxe assez casse tête, certes. Mais c'est une possibilité qui n'est pas à exclure.
Je voulais d'ailleurs lui en faire part, mais cette dernière se lança dans une longue tirade.
Selon ses explications, elle était parvenue à faire à peu près tout ce qu'elle voulait, uniquement en comprenant la programmation du jeu. Il est vrai que vu comme ça, nos capacités sont uniquement liées au codes engrangés par des signaux que l'on produit. Ou, quelque chose dans ce goût là.
En somme, toutes ça était possible grâce au dispositif informatique. Cela paraissait plus qu’évident, une fois que Evangéline l'eut mentionné.

Son monologue à propose des capacités de combat me paraissait plus qu'éclairant, et très instructif. Je comprenais très vite le principe qu'elle était en train de m'expliquer. En théorie, tout cela me semblait très simple. Mais en pratique, je me doutais que ce serait beaucoup plus complexe. Il ne me restait plus qu'à être attentive à ses dires jusqu'à la fin de la leçon.

« Après tout ceci, je te propose trois jours. Trois jours, et tu auras appris ce que tu veux apprendre. Qu'en dis-tu? »

Evidemment, j'étais plus que partante. J'hochais alors la tête énergiquement, pour lui montrer que j'acceptais, et j'attendis patiemment la suite tel une élève modèle.
Elle me demandait ce qui pourrait m’intéresser comme spécialisation. Après l'avoir vu faire apparaître un calepin et une boisson, il est vrai que je ne pouvais pas nier que cette capacité était des plus pratique. Mais, elle ne me correspondait pas. Je voulais pouvoir faire quelque chose de super classe. (Oui bon, "super classe", ce n'est pas non plus l'adjectif qui me qualifie le mieux.)
Lorsqu'elle mentionna l'idée d'un double sous mon contrôle, je fus plus que tenter. Mais il est vrai que faire jouer un double plutôt que moi m'ennuierait quelque peu. Après tout, n'était-ce pas ce que je faisais en permanence dans les jeux vidéos normaux?
Oui, je crois qu'il me fallait quelque chose de simple, qui me donne l’impression d'être en permanence dans le feu de l'action. Quelque chose de combatif. Peut-être le maniement de l'épée ? Cela me tentait pas mal, j'avais toujours trouvé ça très classe. Mais, quelque chose de plus pratique et discret me conviendrait probablement mieux. Arme à feu ? Cela me semblait parfait. Surtout que j'avais passer la majeur partie de mon enfance à tirer sur des monstres et malfrats en tout genre devant mon écran. De plus, Evangéline venait de m'avouer que c'était là un de ses points forts. Je lui adressais alors un grand sourire, et lui exposait ma décision.

- Arme à feu, ça m'paraît bien !

Oui, "bien" était un euphémisme. Je trépignait déjà d'impatience de savoir me servir d'un flingue, ou même d'un fusil... Et pourquoi pas un bazooka? Non, je voyais peut-être trop grand.
Mais, je ne pouvais m'empêcher de m'imaginer avec de bons calibres de chaque côtés, appareillée d'une tenue à la Lara Croft. A cette pensée, je du réprimer un rire idiot. ...même s'il est vrai que j'aurais eu la classe.
Je me levais alors, bien décider à apprendre comment atteindre la base de donnée. Je n'avais pas oublié tout ce qu'elle m'avait dit, bien au contraire.

- Je commence quand ?

Je semblais aussi excitée qu'une puce. Comme quoi, je m'ennuyais la plupart du temps, mais lorsque ce n'était pas le cas, on le savait directement.
Pourtant, il fallait que je me calme afin de rester concentrer. J'éssayais alors d'arborer un air un peu plus sérieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeu
Admin

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 30/06/2011

Feuille de joueur
Pièces d'or: 0
Mes alliés:
Mes possessions:
MessageSujet: Re: Spécialisation de Gabrielle C. Valley   Jeu 11 Aoû - 11:56

Alors Gabrielle avait choisi l'arme à feu... Évangéline lui sourit. Elle aimait lorsque ses apprentis ne prenaient pas mille ans pour choisir. Elle éteignit sa cigarette qu'elle avait à peine touchée, inscrit sur son cahier ARME À FEU et se leva. Avec un deuxième claquement de doigt, son apprentie se vit changée de vêtement trempés à vêtements secs. Elle avait maintenant un pantalon de cuir et une chemise lousse et blanche retroussée aux manches. Au coin de la pièce on pouvait voir ses anciens vêtements pliés, lavés et séchés. Évangéline eut son sourire moqueur et invita Gabrielle à la suivre.

« Avant de commencer, il faut premièrement choisir ton arme. Il existe une panoplie de sortes d'armes à feu. Viens avec moi et tu verras. »

Le maître conduisit son apprentie dans une autre pièce qui devait être improvisée. Dans ce bel appartement aux grandes fenêtres se trouvait un couloir. À la deuxième porte seulement, Évangéline s'arrêta. Elle l'ouvrit. À l'intérieur, c'était un tout autre spectacle. Il n'y avait ni fenêtre, ni oeuvres d'art, ni meubles, en fait. C'était une grande pièce dont les murs et planchers étaient recouverts de métal. Au centre se trouvait des rangées et des rangées aussi faites en métal. Et ces rangées comptaient une multitude d'armes à feu.

Évangéline se promena parmi les rangées, effleurant des bouts de ses doigts les armes. Elle en saisit un au hasard, l'examina et le remit. Franchement, cette femme était constamment fière de ce qu'elle pouvait faire. Elle regarda au-dessus de son épaule pour observer son apprentie. Curieuse, elle se demandait qu'elle arme choisirait celle-ci.


« Alors, tu n'as pas tant de possibilités! » s'exclama ironiquement le maître avec un rire.

Drôlement, elle avait hâte de commencer l'entraînement... Une fois que Gabrielle aura choisi sa sorte de fusil, elle devra passer une bonne heure ou deux à créer une connexion avec le système d'information de Game Over. Une fois la connexion réussie, avec l'aide d'Évangéline, peut-être vingt minutes et ce sera fait. Apprendre aussi vite demandait beaucoup d'effort pour l'esprit. Son apprentie risquait de tomber dans les pommes immédiatement après avoir absorbée toute l'information sur son arme choisie. Alors, ce sera tout pour la journée. En trois jours, Gabrielle deviendra extrêmement forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://game-over.forum-canada.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Spécialisation de Gabrielle C. Valley   

Revenir en haut Aller en bas
 

Spécialisation de Gabrielle C. Valley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Gabrielle Delacourt
» ♦ Gabrielle de Vendôme ▬ « Une fille pure, si naïve et angélique va voir quelques plumes tomber de ses ailes. »‏‏‏‏
» Gabrielle Epitafios Haintworth {OK}
» Gabrielle Rochechouart de Mortemart, Marquise de Thianges [Terminééée]
» Gabrielle de Vendôme || fiche terminée.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
G A M E O V E R :: Game Over :: Grandes villes-